background

Archives du Baromètre


Deuxième Trimestre 2018

RAPPEL DU CONTEXTE ÉCONOMIQUE


Un printemps au ralenti

L’activité économique a marqué le pas début 2018, freinage qui n’est pas spécifique à la France.

La baisse de régime observée dans la production manufacturière relève cependant davantage du contrecoup d’une fin d’année 2017 très dynamique que d’un retournement conjoncturel.

La consommation des ménages restée atone en ce début d’année, devait bénéficier d’un rebond du pouvoir d’achat au deuxième semestre (nouvelle baisse de cotisation salariale et baisse de la taxe d’habitation).




Baromètre
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Ce scenario se trouve compromis par la remontée des prix du pétrole et les tensions inflationnistes induites qui pèsent sur le pouvoir d’achat des ménages, et viennent d’obliger l’INSEE à réviser les perspectives de croissance du PIB France à 1,7 %.

Suite à une année 2017 dynamique (surtout lors les derniers mois), la croissance de l’activité du Commerce de gros et international avait quelque peu ralenti début 2018 mais retrouve plus de vigueur au printemps. Le chiffre d’affaires progresse de + 2 % au second trimestre 2018 par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Ainsi, la tendance annuelle se maintient à près de + 2,5 % à l’issue de la période considérée.

Évolution du CA du commerce international et du B to B

  • Baromètre


COMMERCE INTERNATIONAL

Orientation prévue de l’activité au 3e trimestre 2018 par zones géographiques :
L’Europe et l’Asie sont jugées plus porteuses que l’Amérique.


  • Baromètre



Nouvelle hausse / Grande confiance

La reprise d’activité du commerce international observée au cours des six derniers mois se consolide au printemps 2018. La croissance du chiffre d’affaires s’accélère et atteint + 2,5 % au second trimestre 2018, rapportée toutefois à un second trimestre 2017 maussade. Ainsi, la tendance annuelle se raffermit et s’inscrit aux environs de + 1,5 % à l’issue du printemps

Les segments du service d’accompagnement à l’international et du négoce international de matières premières restent animés au printemps et sont désormais rejoints par le segment des bureaux d’achat et commissionnaires, plutôt atone en début d’année.

Au vu de ces anticipations d’activité, les intentions d’embauche s’intensifient, entraînant alors un durcissement des difficultés de recrutement.



Contexte :

Nouvelle croissance des importations au second trimestre 2018.

Hausse également renouvelée pour les exportations sur la période considérée.

  • Baromètre



Commerce B to B


Une croissance plus solide
suite à une année 2017 dynamique, surtout les derniers mois.



Tous les secteurs du Commerce de gros et international sont désormais orientés à la hausse.

Assez modérée en début d’année, la croissance de l’approvisionnement à la construction s’accélère au second trimestre 2018 (+ 3 %).

Les rythmes de progression demeurent plus contenus pour l’industrie et les pièces détachées automobiles (+ 2 %) ainsi que les produits agricoles et alimentaires (+ 1,5 %).

Quant à la reprise du commerce international initiée lors de l’automne, elle se poursuit jusqu’au printemps 2018 (+ 2,5 %). Les produits de consommation courante, seul secteur en berne cet hiver, voient leur activité se redresser pour s’établir juste au-dessus de l’équilibre (+ 0,5 %) ce trimestre.

Contexte :
Hausse renouvelée de l’activité économique hors services au second trimestre 2018.

Nette augmentation des coûts logistiques longue distance.

Cette tendance haussière généralisée s’accompagne d’une amélioration de la situation de trésorerie des entreprises, à l’exception des produits agricoles et alimentaires dont la situation financière reste tendue. Pour ces dernières, les marges continuent de se détériorer alors qu’elles tendent à se stabiliser pour l’ensemble des autres secteurs. Le contrôle des stocks et l’amélioration relative des délais de règlement compensent la nouvelle augmentation des défauts de paiement ainsi que la hausse persistante des coûts logistiques, notamment dans l’alimentaire.

Au vu des anticipations émises par les professionnels du secteur, l’activité du Commerce de gros et international devrait rester globalement animée au 3e trimestre.


+ 2 %*

Néanmoins, les évolutions d’activité pourraient être plus contrastées selon les secteurs avec un bon dynamisme de l’approvisionnement à la construction, du commerce international et de l’industrie et pièces automobiles et une certaine atonie de l’alimentaire et des produits de consommation courante.

* Évolution au deuxième trimestre 2018 par rapport au même trimestre de l’année 2017.




  • Baromètre