background

Archives du Baromètre


Quatrième Trimestre 2017

RAPPEL DU CONTEXTE ÉCONOMIQUE


Un contexte favorable

L’amélioration progressive de l’activité mondiale initiée début 2017 s’est poursuivie tout au long de l’année.

La croissance est restée solide dans les économies avancées (Zone Euro et états-Unis notamment) et l’activité a sensiblement progressé au sein des économies émergentes.

Bénéficiant d’un climat conjoncturel international favorable, l’économie française dans son ensemble a progressé ces derniers mois, du fait à la fois d’une demande intérieure dynamique - hausse de l’investissement des ménages et des entreprises - et d’une demande mondiale dont la vigueur se fait de plus en plus sentir.




Baromètre
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Un frein à la mise à profit de cet environnement bénéfique provient de tensions sur l’appareil productif, en particulier des difficultés rencontrées par les entreprises pour le recrutement de personnel qualifié, malgré un contexte où le taux de chômage peine à diminuer.

Dynamique depuis le début de l’année 2017, l’activité du Commerce de gros et international s’améliore encore sur les derniers mois. Plus précisément, la croissance du chiffre d’affaires s’intensifie pour atteindre + 4,5 % au quatrième trimestre 2017 par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Ainsi, le rythme annuel d’évolution se raffermit, 2017 s’achevant sur une hausse proche de + 2,5 %.

Évolution du CA du commerce international et du B to B

  • Baromètre


COMMERCE INTERNATIONAL

Orientation prévue de l’activité au 1er trimestre 2018 par zones géographiques :
L’Asie et surtout l’Europe jugées nettement plus porteuses que l’Amérique.


  • Baromètre



Redressement en fin d’année

Suite à un été frémissant, l’activité du commerce international se redresse plus franchement en fin d’année 2017. Le chiffre d’affaires s’affiche en hausse de 2 % au cours du quatrième trimestre 2017 par rapport au même trimestre de l’année précédente. Ainsi, l’année 2017 se conclut sur une stabilisation.

L’amélioration du chiffre d’affaires se retrouve sur l’ensemble des segments du commerce international mais semble un peu plus soutenue pour le négoce international de matières premières.

La reprise de l’activité du commerce international enregistrée cet automne devrait se confirmer cet hiver. Les intentions d’embauche se renforcent vivement à un an d’intervalle entraînant une nette aggravation des difficultés de recrutements.



Contexte :

- Hausse encore sensible des importations en fin d’année 2017.

- Exportations également animées cet automne.

- Augmentation marquée du cours de l’euro face au dollar au quatrième trimestre 2017.



  • Baromètre



Commerce B to B et international


Une fin d’annéeparticulièrement dynamique.



Les bonnes performances, réalisées par l’approvisionnement à la construction depuis le début de l’année 2017 se renouvellent jusqu’au quatrième trimestre, où le taux de progression atteint l’excellent score de + 6,5 %.

La fin de l’année 2017 a également été particulièrement favorable aux produits agricoles et alimentaires (+ 4 %) ; seule la filière des fruits et légumes décroche ce trimestre.

Le secteur de l’industrie et des pièces détachées automobiles, animé depuis le début de l’année 2017, affiche à nouveau une croissance de l’ordre de + 2,5 % cet automne.

La reprise de l’activité des produits de consommation courante amorcée cet été se confirme au cours du dernier trimestre 2017 : + 1 %.

En demi-teinte depuis le premier trimestre 2017, l’activité du commerce international retrouve le chemin de la croissance en fin d’année (+ 2 %).

Cependant, cette nouvelle embellie de l’activité n’a pas encore permis à la trésorerie des entreprises du commerce de gros et international de se détendre : la situation reste en effet fragile pour les produits agricoles et alimentaires ainsi que pour les produits de consommation courante. A l’exception du commerce international qui a connu une hausse ce trimestre, les marges tendent à se stabiliser voire à se contracter pour les autres secteurs.

Les intentions d’embauche augmentent franchement à un an d’intervalle, ce qui s’accompagne d’une intensification des difficultés de recrutement.

La hausse des tarifs fournisseurs se fait classiquement ressentir au premier trimestre et plus encore en 2018 que les années précédentes.

L’activité du commerce de gros et international devrait rester globalement dynamique en début d’année 2018 : les professionnels misant sur le maintien de la croissance de leur chiffre d’affaires demeurent plus nombreux que ceux craignant une détérioration. Le premier trimestre 2018 pourrait être très profitable à l’approvisionnement à la construction ainsi qu’à l’industrie et pièces automobiles. Seul le secteur des produits agricoles et alimentaire pourrait marquer le pas cet hiver.



+ 4,5 %*

Le premier trimestre 2018 pourrait être très profitable à l’approvisionnement à la construction ainsi qu’à l’industrie et pièces automobiles. Seul le secteur des produits agricoles et alimentaire pourrait marquer le pas cet hiver.

* Évolution au quatrième trimestre 2017 par rapport au même trimestre de l’année 2016.




  • Baromètre